Tamazight 2.0 : après la revendication, le travail !

Tamazight 2.0 : après la revendication, le travail !

Cette année, nous célébrerons l’an 2970 de notre calendrier amazigh. Comme à l’accoutumée, nous le ferons en consacrant l’union et la solidarité à travers des traditions et des coutumes ancestrales. Nous entourerons cette table ornée des plus fantastiques des mets amazighs, aujourd’hui passés dans l’universalité, dans la postérité. Nous échangerons des vœux d’opulence et de bonne santé, des messages d’amour et de fraternité. Nous commémorerons les absents et les militants qui ne sont plus parmi nous, et qui se sont sacrifié pour que nous puissions vivre cet instant intemporel, venu des temps immémoriaux. Mais nous pêcherons ! Encore une autre fois…

Nous pêcherons car nous glorifierons nos ancêtres, nous évoquerons leurs faits d’armes. Car nous ferons de notre passé un trophée que nous exhiberons fièrement sans pour autant en faire le fil d’ariane qui nous conduira vers l’avenir.

Nous nous sommes embourbés entre l’Histoire et les histoires narrées de nos anciens, oubliant que nos enfants auront besoin d’être fiers de nos exploits à nous. Prouvons-leurs que nous sommes capables d’être aussi bons semeurs que nous fûmes bons cueilleurs.

L’apport des Amazighs dans l’universel n’est plus à démontrer. La bravoure et l’audace de nos prédécesseurs abreuvent encore l’humanité qui a hérité de nous le roman d’Apulée de Madaure, le paradigme de Saint augustin, l’aviation inaugurée par Abbas U Firnas, l’exploration géographique d’Ibn Batuta. Nos mères ont enfanté sept pharaons à travers les dynasties des Sheshonq, trois empereurs, les Septimes Sévères, qui établirent leur règne sur le vaste Empire Romain. Les trois frères amazighs Pinzón fournissent à Christophe Colomb les caravelles et les marins qui lui faisaient défaut pour de découvrir l’Amérique.

Le nombre de nos guerriers et de nos résistants, de nos écrivains, de nos scientifiques, de nos humanistes est incalculable. Au moment où, eux, ont accompli des prouesses, nous n’arrivons même pas à le raconter, abandonnant leurs mémoires et leurs héritages happés par ceux qui ont eu l’ingéniosité de se les approprier.

Ouvrez les encyclopédies. Hachette, Larousse, Robert, Universalis. Cherchez dans les atlas, dans les almanachs. Aucun d’eux ne s’encombre de désigner de berbère ou d’amazigh les personnages cités plus haut. Certains sont latins, d’autres arabes. Les plus lotis ne sont que… d’origine berbère ! Pour signifier que Imazighen ne peuvent constituer le présent, encore moins l’avenir ! Cessons de confier notre destinée, notre survie aux autres.

Comme certains d’entre-nous, je suis, par défaut, l’Amazigh d’aujourd’hui. Celui de demain. Je suis l’Amazigh de l’éternité !

Vivre encore plus son identité amazighe...

Que nous soyons amazighophones, arabophones, francophones, anglophones ou hispanophones, … faisons de Yennayer 2970 une date de bon augure.

Et parce que le premier jour de l’An amazigh a toujours été l’occasion de décider des meilleures résolutions, faisons celle de la visibilité de la langue tamazight sur tous les supports visuels possibles, notamment des enseignes. Les commerçants peuvent y jouer un rôle primordial, ainsi que les professionnels libéraux, les associations, le tissu économique, les collectivités locales, etc. Prenons exemple sur les dizaines d’institutions et de services publics qui se sont conformés aux lois de la République consacrant, depuis février 2016, notre formidable langue, commune à tous les algériens, langue nationale et officielle.

Redorons le blason de cette belle langue savamment conçue par nos aïeuls, capable d’exprimer les plus complexes des notions, qu’elles soient liées aux sciences humaines ou au sciences expérimentales. Réalisons, individuellement ou en groupes, des projets qui serviront la réalité amazighe. Préservez, sauvegardez, innovez… n’ayez même pas peur de concevoir des travaux futuristes ! Et pour cause, l’espace (tallunt), fusée (Timeẓdit), atome (abelkim), informatique (tasnaselkimt), biométrie (taktudert), et des dizaines de lexiques spécialisés fournissent tous des équivalents en tamazight.

Yennayer ameggaz 2970.

Samir ARKAM
Gérant NOVENCOM / Amazigh Pro

Commentaires